• Journal "Vivre en Bauges"

    Posté le 5 novembre 2014

    Ecrit par albertdarvey

    Mots-clefs

    Le budget du département a été voté le 03 février 2014.

    Il s’élève à 530 Millions € dont 408 Millions en fonctionnement et 122 Millions en investissement.

    Avec une dépense de 180 Millions € (soit 34% du budget total), l’action sociale, première compétence obligatoire, reste de loin le plus gros poste budgétaire.

    Depuis 6 ans, on observe ce que l’on appelle dans notre jargon d’élus, un effet « ciseaux » : une hausse des dépenses sociales en partie due à la crise, accompagnée d’une baisse des recettes fiscales et des dotations de l’état, ainsi que des contributions plus importantes à des fonds de solidarité envers d’autres départements moins riches que le notre.

    Ce phénomène a contraint le conseil général à réduire considérablement ses dépenses de fonctionnement et ses investissements, notamment dans les domaines qui ne sont pas de ses compétences obligatoires.

    L’investissement net (hors remboursement de la dette) est passé de 170 Millions € en 2008, à 100 Millions € en 2014.

    Sur ces 100 Millions, 75 sont affectés aux investissements propres au département, notamment les collèges et les routes, et 25 sont versés aux communes pour financer leurs investissements.

    Une enveloppe de 278 507 € a été attribuée à notre canton. Elle sera répartie entre les différentes communes lors d’une réunion que j’organiserai après les élections municipales avec les nouveaux maires élus en mars 2014. Elle servira à financer divers investissements : routes, parkings, aménagements de village, engins de déneigement, hangars communaux, mairies, préaux, bibliothèques, enfouissements de réseaux…

    La communauté de communes va percevoir 12 000 € pour le contrat cantonal jeunesse qui permet de mettre en place des projets en faveur des jeunes.

    21 000 € ont été attribués à l’association « les amis des Bauges » pour son fonctionnement, dans le cadre du contrat cantonal d’animation.

    Dans le n° 54 de « vivre en Bauges », je vous expliquais la réforme du mode d’élection de l’assemblée départementale prévue en mars 2015.

    Le nombre de canton passera alors de 37 à 19, et chacun d’entre eux élira un binôme « homme femme », ce qui permettra d’avoir une assemblée départementale respectant la parité, avec 19 femmes et 19 hommes.

    Les nouveaux cantons devront avoir une population de 22 000 habitants plus ou moins 20%, et devront, autant que faire se peut, respecter les bassins de vie.

    C’est le ministère de l’intérieur qui a procédé à ce découpage hautement sensible, et qui nous a transmis ce projet en fin d’année 2013.

    Le conseil général réuni le 31 janvier 2014 a donné un avis négatif sur ce projet, contestant le découpage notamment en Maurienne et dans l’avant pays Savoyard.

    Notre canton va donc être fusionné avec le canton de Saint Alban Leysse. Il comprendra les 14 communes du canton du Châtelard, 7 communes du plateau de la Leysse : Les Déserts, Saint Jean d’Arvey, Thoiry, Curienne, Puygros, La Thuile, Verel Pragondran, et 3 communes périurbaines : Saint Alban Leysse, Bassens et Barby.

    Sa population de 22 043 habitants respecte la règle mise en place. La répartition sera de 4 804 pour les Bauges, 4 504 pour le plateau de la Leysse, et 12 735 pour les trois communes du bas.

    On voit bien là que le seul critère de population pris en compte pour ce découpage défavorise les ruraux au détriment des urbains. L’enjeu de demain sera de faire en sorte qu’aucune partie de notre territoire ne soit oubliée. Il faudra jouer la carte de la complémentarité, comme l’ont fait nos prédécesseurs, en construisant des projets communs associant villes et montagnes.

    Rappelons nous de la mise en place du stade de neige de Margériaz financé à 10% par la ville de Chambéry, ou de Savoie Grand Revard porté par les deux plus grosses agglomérations de la Savoie.

    Le printemps est là, avec le réveil de la nature, mais aussi cette année, l’arrivée de nombreuses nouvelles têtes aux commandes de nos communes des Bauges, encore rassemblées dans un canton vieux de 154 ans, mais qui n’a plus qu’un an à vivre. Snif… snif …

    Albert Darvey

    Cet article a été posté le Mercredi 5 novembre 2014 à 18 h 07 min et est rangé sous Journal "Vivre en Bauges". Vous pouvez suivre toutes les réponses à cet article à travers le RSS 2.0 Flux. Vous pouvez sauter la fin et laisser une réponse. Les Pings ne sont pas autorisés.
  • 0 commentaires

    Jetez un oeil à quelques-unes des réponses que nous avons eu à cet article.

  • Laisser un commentaire

    Faites-nous savoir ce que vous pensez .

  • Nom(obligatoire):

    Adresse de contact(obligatoire):

    Message:

Commune d'Aube |
Bernard-Henri Levy |
infosport |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | billet d'humeur
| MAGMA INFO
| REVEILLONS-NOUS