• Journal "Vivre en Bauges"

    Posté le 5 novembre 2014

    Ecrit par albertdarvey

    Mots-clefs

    Les 23 et 30 mars derniers, vous avez choisi vos conseillers municipaux.

    Ce sont 162 personnes qui ont été élues pour gérer les 14 communes de notre canton : 15 pour Bellecombe, Le Châtelard et Lescheraines, 7 pour Doucy, et 11 pour les 10 autres communes.

    En 2008, lors du dernier scrutin municipal, nous avions 160 élus. En effet Doucy en a perdu 2 de 9 à 7, et Bellecombe en a gagné 4 de 11 à 15.

    Il est à noter que si les 14 communes se regroupaient en une seule, on aurait seulement 27 élus au total. On perdrait 135 personnes volontaires, motivées et quasi bénévoles !

    Le renouvellement a été très important puisque 109 nouvelles personnes ont été élues soit 67,28% du total. Trois communes n’ont réélu qu’un seul sortant.

    Pour la parité homme femme, on a fait un gros progrès par rapport au dernier scrutin de 2008. Vous avez élus en 2014, 59 femmes, soit 36,42% du total, alors qu’en 2008, vous en aviez élu 39, soit environ un quart du total. On est cependant encore loin des 50%.

    Ces 162 élus ont choisi leurs maires et leurs adjoints. Les 3 maires qui se représentaient ont été réélus, Jean-Pierre Fressoz à La Compôte, Pierre Duperier à Jarsy, et Philippe Gamen au Noyer. D’où 11 nouveaux maires sur 14. C’est le plus important renouvellement de tous les cantons de Savoie (hors cantons centres de Chambéry et Aix-les-Bains). Là aussi, pour la parité, on est en progrès par rapport à 2008, puisque 3 femmes sont devenues maire au lieu de 2 auparavant, Marie Perrier à Doucy, Annick Bonniez à Ecole et Maryse Fabre à Saint François de Sales. Mais 3 sur 14, cela ne représente que 21,43% du total. Pour les adjoints, le pourcentage est même un peu plus faible avec 8 femmes adjointes sur un total de 38, soit 21,05%.

    Ce renouvellement important a pour conséquence de gros changements au niveau de la communauté de communes. En premier lieu, c’est un changement qui n’est pas dû aux dernières élections, mais à une nouvelle loi et à une décision de l’ancien conseil communautaire. Auparavant, chaque commune, grosse ou petite désignait 2 délégués, soit une assemblée de 28 membres. A partir de 2014, les communes sont représentées par un nombre d’élus qui est fonction de leur population. On a donc 3 délégués pour Bellecombe, Le Châtelard et Lescheraines, 2 délégués pour Aillon-le-Jeune, Arith et La Motte, et 1 délégué pour les 8 autres communes, soit 23 personnes au total qui composent la nouvelle assemblée intercommunale. En second lieu, le bouleversement de mars dernier fait qu’il ne reste plus que 5 anciens élus communautaires présents aujourd’hui au sein du nouveau conseil.

    Nouveaux élus, nouveaux locaux, nouvelles lois régissant les compétences, mais de moins en moins d’argent public : c’est dans ce contexte difficile que débute ce nouveau mandat.

    On annonce que les communes devront prendre en charge les enfants de primaire et maternelle, 3 heures par semaine. Avec quels locaux, avec quels personnels, avec quels intervenants, et bien évidemment avec quels moyens financiers ?

    On annonce que les permis de construire ne seront plus instruits par les services de l’état (pour l’instant pour les communautés de communes de plus de 10 000 habitants). Comment vont s’organiser les collectivités ? Quels seront les coûts induits ?

    On annonce que le conseil général va disparaître. Qui va financer les projets des communes défavorisées, les équipements et les réseaux eau et assainissement ?

    On annonce que les communautés de communes de moins de 10 000 habitants devront disparaître. Avec qui va-t-on être fusionné ? Avec les grosses : Chambéry métropole (125 000 habitants), la communauté d’agglomération du lac du Bourget (55 000 habitants), la communauté de communes du cœur de Savoie (35 000 habitants) ou avec une petite de notre taille : communauté de communes d’Albens (8 400 habitants) ?

    On annonce que les PLU devront s’élaborer à l’échelle de la communauté de communes en 2017. Encore de beaux débats pour mettre 14 PLU en commun !

    On annonce en fait, sans le dire, la disparition des communes puisque toutes leurs compétences sont transférées petit à petit aux intercommunalités.

    Je tiens d’autant plus à féliciter chaleureusement les 162 élus municipaux des Bauges pour leur engagement dans la vie publique.

    Albert Darvey

    Cet article a été posté le Mercredi 5 novembre 2014 à 18 h 10 min et est rangé sous Journal "Vivre en Bauges". Vous pouvez suivre toutes les réponses à cet article à travers le RSS 2.0 Flux. Vous pouvez sauter la fin et laisser une réponse. Les Pings ne sont pas autorisés.
  • 0 commentaires

    Jetez un oeil à quelques-unes des réponses que nous avons eu à cet article.

  • Laisser un commentaire

    Faites-nous savoir ce que vous pensez .

  • Nom(obligatoire):

    Adresse de contact(obligatoire):

    Message:

Commune d'Aube |
Bernard-Henri Levy |
infosport |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | billet d'humeur
| MAGMA INFO
| REVEILLONS-NOUS